Publié par : shifou | novembre 25, 2010

Communiqué de presse de l’arrestation du 9 novembre

Mardi 9 novembre à midi, une cinquantaine de lycéens rassemblés calmement, distribuent des tracts contre la réforme du système des retraites sur l’avenue P.Mendès France.
Quinze minutes plus tard, la police nationale arrête – virilement – trois lycéens, une lycéenne de 15 ans et un jeune étudiant. Des insultes, homophobes « petit pédé », des menaces « si je te croise dans la rue, je te nique ta gueule » sont en outre proférées par les agents.

Les interpellés, tous mineurs, passent sept heures au commissariat central, sans eau ni nourriture, dans une cellule plus que sombre, sale, puant l’urine…
La police les interrogent individuellement, les photographient une ardoise à la main, déclinant leur identité et un matricule. De plus leurs empreintes digitales sont relevées sans qu’ils puissent opposer le moindre refus.
La police déclare du reste, aux manifestants et aux proches, que les interpellés seront relâchés à 14 heures et sans poursuite aucune.
Ils sont libérés à 19 heures !
Les cinq élèves sont de surcroît convoqués le 15 décembre au tribunal à 10 heures 30 au motif d’entrave à la circulation et peuvent encourir jusqu’à 4500€ d’amende.

La coordination lycéenne de l’Hérault.

Premiers signataires : JC34, NPA, PCF, PG, Union Syndicale Solidaires, Sudlycées34, FSU, CGT, CFTC, CFDT


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :