Publié par : Sans Compromis | novembre 17, 2010

Second blocage pour le convoi d’Airbus

Nouvelle manifestation lundi soir contre la réforme des retraites.

Une soixantaine de manifestants, lundi soir, à Langon.

  Ils S’étaient passés le mot, lundi soir, en se donnant  rendez-vous au rond-point de la zone industrielle de Dumès, à la sortie de Langon, en direction de Bazas. Une soixantaine de manifestants s’étaient pressés sur les coups de 22 heures, pour barrer la route au passage du convoi d’Airbus qui transporte les éléments de l’A 380 depuis la plateforme de déchargement en bordure de Garonne à Langon jusqu’à Toulouse Aéroconstellation. Motif : le retrait de la réforme des retraites et l’exigence d’une retraite à 60 ans sans décote.

Un collectif départemental

À trois semaines d’intervalle, c’est la deuxième fois qu’une manifestation sur la voie publique bloque le passage du convoyeur. Le 25 octobre dernier, à l’initiative du collectif citoyen du Sud-Gironde et de l’Entre-deux-Mers, près de 70 personnes avaient réussi à retarder un convoi identique pendant une vingtaine de minutes, avant que les CRS ne les délogent. Lundi soir, l’appel avait été relayé par un collectif citoyen départemental dans lequel avaient pris place des représentants de l’intersyndicale, du front associatif, de la société civile et même des étudiants.

Majoritaires en nombre, des membres du collectif de Bassens, qui avaient réussi il y a quelques semaines à bloquer les dépôts de carburants au plus fort des mouvements de grèves, avaient ainsi choisi de rejoindre le sit-in nocturne de Langon.

Avec Éric Pététin

Mais surtout, la présence ce soir-là d’Éric Pététin, entonnant quelques chants révolutionnaires, une guitare à la main ajouta à l’ambiance générale. Ce militant écologiste, qui s’était élevé en son temps contre la construction du tunnel du Somport reliant la France et l’Espagne, avait ainsi choisi de se joindre au mouvement.

Au bout du compte, le convoi a été retenu pendant plus d’une heure, laissant penser que les manifestants avaient atteint leur objectif. Les gendarmes sur place, qui ont tenté de parlementer avec les manifestants, les ont finalement repoussés de l’autre côté du rond-point, pour libérer la circulation. Cette évacuation par les forces de l’ordre s’est passée sans heurt, ni violence, la manifestation se voulant pacifique.

Au goût du jour, une nouvelle forme de manifestation s’organise le samedi 20 novembre, dès l’après-midi, à la salle des fêtes de Pondaurat, avec une journée de solidarité avec les grévistes, à l’initiative de l’intersyndicale du Sud-Gironde et le collectif de citoyens en lutte du Sud-Gironde et de l’Entre-deux-Mers.

http://www.sudouest.fr/2010/11/17/second-blocage-pour-le-convoi-d-airbus-241407-2932.php


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :