Publié par : shifou | novembre 8, 2010

« Que » cent cinquante manifestants hier mais « c’est à Bailleul et il faut voir à long terme »

Plus de deux semaines après la manifestation qui avait regroupé quelque trois cents personnes contre la réforme des retraites à Hazebrouck, cent cinquante manifestants ont défilé hier à Bailleul. Décevant ? Hier les avis étaient partagés. Il faut dire que pour la petite ville flamande, un tel cortège était presque une première…

Un vieux monsieur sur le trottoir, casquette sur les oreilles, regarde d’un air étonné les drapeaux, les manifestants et leurs trompettes, les voitures de la CGT, grosse sono en marche. À 9 h 30 hier matin, ils étaient environ cent cinquante à battre le pavé bailleulois, qui n’en avait pas vu autant depuis belle lurette. « La dernière dont je me souviens, c’est pour la fermeture d’une filature, croit se rappeler Albert Caument, secrétaire général de l’union locale CGT d’Armentières. Mais c’était il y a une paire d’années. » Pour tous les Bailleulois rencontrés, c’était une première : « À part les cercles du silence, je n’ai jamais vu ça », affirme Martine, 56 ans.

Ici, tout le monde semble se connaître. Et dire que la mobilisation (deux fois moins de monde qu’à Hazebrouck le 16 octobre) est décevante, ce n’est pas vraiment ce qu’on ressent dans les rangs du cortège. « Ça fait chaud au coeur de voir des gens qu’on croise au quotidien, de se dire qu’on a les mêmes préoccupations, les mêmes inquiétudes », décrit David, 32 ans.

C’était peut-être aussi un beau pari que de mobiliser à Bailleul. Mais là aussi, Albert Caument ne le voit pas comme ça : « Ce n’est pas un pari, c’est la réponse à la volonté des syndicats. L’union locale CGT d’Armentières rayonne de Wambrechies à Wormhout. » Et Laëtitia Declercq, 30 ans, infirmière à l’établissement public de santé mentale des Flandres (EPSM), enchaîne : « On a insisté pour que ce soit délocalisé, pour que tout le monde soit concerné. Depuis neuf ans que je suis ici, c’est ma première manifestation à Bailleul. Je pensais qu’il y aurait un peu moins de monde vu que la loi a été votée. » La loi votée, pas de quoi démotiver les ceux qui étaient présents hier. « Il y a eu tout un ramdam avec le président chinois et les droits de l’Homme mais notre président n’écoute pas son peuple. On ferait mieux de balayer devant notre porte », s’indigne François, 38 ans, qui travaille à Nordlys.

Martine, elle, est venue avec une amie, Brigitte, de Boeschèpe. Elles sont toutes deux retraités mais Brigitte se dit « hyperbookée !

» et Martine souligne : « Les retraités, on n’est pas des inactifs, on fait du bénévolat, on rend service à nos familles, c’est important et on ne le dit pas assez. On est là pour les retraites, oui, mais aussi contre tout ce mépris, contre la politique globale. On est en train de détruire l’école, tous les services publics. Les gens sont un peu découragés et résignés mais on entend de plus en plus d’autres discours.

» Même avis chez David Fagoo, qui analyse : « C’est important de voir à long terme et de cristalliser le mécontentement avant les élections qui ont lieu dans deux ans. » •

PAR RAPHAËLLE REMANDE
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Hazebrouck/actualite/Secteur_Hazebrouck/2010/11/07/article_que-cent-cinquante-manifestants-hier-ma.shtml

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :