Publié par : Sans Compromis | novembre 2, 2010

Blocage à l’entrepôt pétrolier

Une quarantaine de manifestants ont bloqué, hier matin, le dépôt pétrolier situé dans la zone d’activités de Longvic.

Ils se sont levés tôt, très tôt pour marquer une nouvelle fois leur désaccord face à la réforme des retraites. Hier matin, dès 4 h 30, une quarantaine de manifestants ont répondu à l’appel de l’intersyndicale FSU, CGT-Transport, Sud, CNT et l’Unef pour se rendre sur la zone d’activité de Longvic afin d’effectuer des barrages filtrant sur plusieurs ronds-points du secteur. But principal de l’opération : bloquer les accès au dépôt pétrolier de Longvic, exploité notamment par Total et Avia.

Plus tard dans la matinée, c’est l’entrée même du site qui a été bloquée par les manifestants, qui ont installé des palettes et plusieurs containers de poubelles devant les barrières d’accueil. « Nous sommes là pour demander le retrait de la réforme des retraites, même si elle a été votée. La loi sur CPE a été retirée alors qu’elle aussi avait déjà été votée : pour nous, le mouvement n’est donc pas terminé, assure Raphaël de la CNT, avant d’ajouter que « les blocages les plus efficaces sont les blocages économiques comme celui-ci ».

Nouvelles actions :

Durant la matinée, une file d’une vingtaine de camions-citernes s’est formée devant le dépôt dans une ambiance plutôt calme. Certains conducteurs ont toutefois dénoncé « ce blocage de trop ». « La loi est votée. L’intelligence est de savoir s’arrêter, car là ils se mettent tout le monde a dos » grogne Francis, chauffeur.

Vers 10 h 30, le groupe a été dispersé par une vingtaine de CRS épaulés par la brigade anticriminalité de Dijon.

De nouvelles actions sont probablement à prévoir dans les jours qui viennent.

M.Mo 

Ils se sont levés tôt, très tôt pour marquer une nouvelle fois leur désaccord face à la réforme des retraites. Hier matin, dès 4 h 30, une quarantaine de manifestants ont répondu à l’appel de l’intersyndicale FSU, CGT-Transport, Sud, CNT et l’Unef pour se rendre sur la zone d’activité de Longvic afin d’effectuer des barrages filtrant sur plusieurs ronds-points du secteur. But principal de l’opération : bloquer les accès au dépôt pétrolier de Longvic, exploité notamment par Total et Avia. Plus tard dans la matinée, c’est l’entrée même du site qui a été bloquée par les manifestants, qui ont installé des palettes et plusieurs containers de poubelles devant les barrières d’accueil. « Nous sommes là pour demander le retrait de la réforme des retraites, même si elle a été votée. La loi sur CPE a été retirée alors qu’elle aussi avait déjà été votée : pour nous, le mouvement n’est donc pas terminé, assure Raphaël de la CNT, avant d’ajouter que « les blocages les plus efficaces sont les blocages économiques comme celui-ci ».

Nouvelles actions

Durant la matinée, une file d’une vingtaine de camions-citernes s’est formée devant le dépôt dans une ambiance plutôt calme. Certains conducteurs ont toutefois dénoncé « ce blocage de trop ». « La loi est votée. L’intelligence est de savoir s’arrêter, car là ils se mettent tout le monde a dos » grogne Francis, chauffeur.

Vers 10 h 30, le groupe a été dispersé par une vingtaine de CRS épaulés par la brigade anticriminalité de Dijon.

De nouvelles actions sont probablement à prévoir dans les jours qui viennent.

M.Mo

http://www.bienpublic.com/fr/permalien/article/4074684/Blocage-a-l-entrepot-petrolier.html


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :