Publié par : Sans Compromis | octobre 26, 2010

Nouveau blocage à la fac de Caen : les cours suspendus

Alors que la fac de droit est en vacances, les autres étudiants ont voté, hier, un nouveau blocage de l’université pour au moins une semaine. D’autres actions sont prévues dans les jours prochains.

Les cours n’auront pas repris bien longtemps. Alors que la levée du blocage de l’université avait été approuvée, mercredi dernier, par 1 008 voix contre 750, une nouvelle assemblée générale en a décidé autrement, hier. A nouveau soumise au vote, l’invitation à rebloquer la fac a remporté un franc succès auprès des 700 étudiants réunis dans l’amphi Tocqueville.
Près de 2 000 étudiants à la dernière AG, moins d’un millier hier. Cherchez l’erreur… « Les étudiants en droit sont en vacances », observe Pascal Ellul, lui-même inscrit en droit, et responsable du Met (Mouvement des étudiants). Or, la semaine dernière, bon nombre d’étudiants en droit, plutôt opposés au blocage, avaient fait pencher la balance en leur faveur. Hier, le choix s’est fait sans eux. « C’est scandaleux, c’est de la triche de leur part. »

Les étudiants pro-blocage ont-ils profité de l’absence de leurs camarades ? « Non, pas vraiment, répond un étudiant en train d’afficher le programme de la semaine sur une porte du bâtiment des sciences. Il y a des gens qui ont voté contre le blocage et qui, entre-temps, ont changé d’avis à cause du contexte ».

Changements d’avis ou pas de certains, les étudiants bloqueurs se sont empressés de barricader les accès des bâtiments du campus 1 en tout début d’après-midi. Invoquant la désormais classique raison de sécurité, la présidence de l’université a été contrainte de prendre un nouvel arrêté pour suspendre une fois de plus les cours pour une durée indéterminée.

« Le blocage n’est pas une fin en soi, insistent néanmoins les bloqueurs. C’est un moyen qui doit permettre à tous de participer au mouvement. » Autrement dit, maintenant que la fermeture administrative a été prononcée, toute crainte de louper des cours est écartée. L’action et la revendication sont donc ouvertes à tout le monde.

Des débats sont d’ailleurs prévus à l’intérieur des bâtiments. Au coeur des discussions, la réforme des retraites, toujours, mais pas seulement. Le mouvement de contestation étudiant élargit son champ à celui de la politique sociale du gouvernement en général.

Création d’une commission anti-répression, mise en place d’un comité de lutte… Les étudiants s’organisent et planifient la semaine à venir. Entre leurs initiatives personnelles, l’adhésion à celles de la coordination nationale, et la solidarité envers les syndicats de salariés, le programme s’annonce chargé.

En attendant, hier soir, des étudiants s’apprêtaient à passer une première nuit dans les bâtiments de l’université, ajoutant la notion d’occupation des lieux à celle du blocage.

Ouest-France

http://www.caen.maville.com/actu/actudet_-Nouveau-blocage-a-la-fac-les-cours-suspendus_loc-1565020_actu.Htm

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :