Publié par : shifou | octobre 25, 2010

Notre force est dans la solidarité avec les grévistes

Ce qui mobilise les lycées et les étudiants, pour qui l’âge de la retraite est encore très loin, c’est la peur de l’avenir et l’absence de perspectives.

Ce qui mobilise les travailleurs, que la société de classe jette en bas de l’échelle sociale, c’est la volonté de bousculer l’ordre établi et l’espoir d’amorcer le changement.

La contestation contre la réforme de la retraite n’est que l’élément déclencheur pour exprimer le mal être général. Sept français sur dix soutiennent ou éprouvent de la sympathie envers le mouvement actuel.

Pour faire retourner l’opinion publique afin qu’elle se désolidarise du mouvement, le gouvernement de la bourgeoisie agite le spectre du chaos économique dont les responsables seraient les grévistes.

– Il parle de « minorité » qui prend en otage « des gens » qui n’y sont pour rien;
– Il prétend défendre l’immense majorité qui n’a pas à subir la loi d’une minorité;
– Il trouve qu’il est inadmissible qu’on soit le seul pays au monde où une minorité veut bloquer les autres;
– Il met à l’index les grévistes et les accusent de détruire des emplois et d’empêcher l’économie de décoller;
– Il …

A la tête du mouvement social, il y a des secteurs en lutte. Notre réaction est d’abord de les soutenir pour élargir le mouvement à tous les secteurs et aller vers une grève générale. Dans le cas contraire, nous hurlerions avec les loups en reprochant à cette dite « minorité » le combat qu’elle mène contre la société bourgeoise qui est la cause du mal être généralisé dont nous souffrons.

L’intérêt de la bourgeoisie est de mettre fin au soutien et à la solidarité dont bénéficient les grévistes. Cette stratégie vieille de plusieurs siècles consiste à nous dresser les uns contre les autres pour isoler les travailleurs grévistes et briser le mouvement.

Nous devons répliquer en nous érigeant comme les remparts pour la protection du mouvement social contre les attaques du gouvernement et des patrons. La solidarité et le soutien matériel aux grévistes est le premier de ces remparts.

Collectif pour la grève générale.
Lundi 25 octobre 2010.

Envoyez vos chèques à l’ordre de l’Union syndicale Solidaires
(en précisant « Solidarité grévistes retraites » au dos)
à l’adresse suivante :

UNION SYNDICALE SOLIDAIRES
144 BOULEVARD DE LA VILLETTE – 75 019 Paris

http://collectifpourunegreve.blogspot.com/


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :