Publié par : xxx | octobre 24, 2010

Saint-Quentin : La lutte continue !

L’Union, 24 octobre :

L’OPÉRATION avait déjà été menée, mardi matin, plus discrètement, au rond-point de la zone industrielle de Morcourt, en amont de la manifestation organisée en fin de journée.

Hier après-midi, installé à 15 h 30 sur un axe très fréquenté, le nouveau barrage filtrant mis en place par les opposants au projet de la réforme des retraites a trouvé écho. La cinquantaine de participants, membres du Collectif en lutte, avait pris place de part et d’autre de la chaussée, à hauteur du rond-point de Mc Donald.

Syndicalistes, cheminots venus en renfort de Tergnier, salariés du privé en colère… « toute personne qui se sent concernée », expliquait le noyau organisateur a pu prendre part à cette action qui n’a pas duré plus d’une heure. La circulation n’a pas été bloquée, seulement ralentie, et encore !

Un bon accueil

Compte tenu du flot important de véhicules se dirigeant vers la zone commerciale le samedi après-midi, les automobilistes sont d’ordinaire presque à circuler pare-chocs contre pare-chocs. D’ailleurs il était difficile, hier, à la même heure de trouver une place de stationnement libre sur le parking de l’hypermarché.

Au passage devant les manifestants armés de pancartes, les conducteurs et leurs passagers ont eu diverses réactions mais aucun n’a marqué de franche hostilité au mouvement de protestation. Coup de klaxon, pouce levé en signe d’accord… certains ont baissé la vitre pour prendre le tract qui leur était tendu voire adresser quelques mots en solidarité.

Toute la semaine, les salariés engagés dans la lutte ont marqué par de courtes actions leur volonté de ne pas reculer. Ils entendent maintenir la pression entre les grands rendez-vous que sont les manifestations. L’intersyndicale doit se réunir lundi soir afin de déterminer les modalités que prendra le mouvement de protestation annoncé au plan national pour jeudi. Malgré la période de vacances scolaires, ils entendent poursuivre le plan de lutte en veillant à ne pas (trop) pénaliser les salariés en grève.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :