Publié par : shifou | octobre 23, 2010

Parti des travailleurs d’Amérique :Communiqué de solidarité avec les travailleurs français en grève

Camarades, frères et soeurs ! Le parti des travailleurs d’Amérique vous envoie ses félicitations et sa solidarité en ce moment critique de votre lutte. Comme beaucoup de nos collègues travailleurs des Etats-Unis, nous regardons avec attention votre combat contre Sarkozy et ses « réformes » anti-ouvrières, qui sont faites pour augmenter votre exploitation et leurs profits.

Tout autour du monde, les agents des oppresseurs et des exploiteurs essaient de faire payer les travailleurs pour leur crise économique. Nous les travailleurs sont supposés bosser plus longtemps, plus dur, pour être payés moins ; ils voudraient qu’on accepte l’érosion de notre niveau de vie pour que els capitalistes et leurs « classes moyennes », leurs managers, leurs professionnels, leurs politiciens, leurs policiers et leurs bureaucrates, puissent augmenter leurs richesses, détruire l’environnement et renvoyer l’humanité dans un nouvel âge sombre.

Quand votre lutte à commencé, beaucoup l’ont vue comme une lutte économique. C’est particulièrement le cas de ceux qui parlent au nom de l’intersyndicale, dont vous savez déjà que certains ne vont même pas soutenir le mouvement au-delà du vote au sénat.

Malheureusement, ces frères et sœurs ne voient pas (ou ne veulent pas voir) les liens entre économique et politique, entre les politiques du gouvernement capitalise, les actions de l’état capitaliste (sa police, etc.) et la vie des travailleurs.

Camarades, frères et soeurs !Votre combat, bien qu’il ait commencé comme une lute économique, est d’abord un combat politique. Cela veut dire que, pour garantir vos droits et votre niveau de vie, vous devez entrer dans une bataille politique, une bataille pour la démocratie et la liberté !

A cause de l’intransigeance de Sarkozy et son gouvernement, de la belligérance de la classe capitaliste et de ses « classes moyennes », organisateurs de l’exploitation, et de la brutalité hideuse de l’état capitaliste, il n’y a aucune place pour des « négociations’, pour des compromis ou des trahisons. Cet espace n’est rien d’autre que le no-man’s land de la lutte de classes, qui ne peut être rempli que de votre chair et de votre sang, de celui de vos collègues et de vos enfants !

Mais vous, camarades frères et sœurs, vous pouvez empêcher le sacrifice des travailleurs sur l’autel du « compromis » avec l’ennemi de classe. Vous pouvez vous organiser vous-même pour prendre contrôle de votre lutte par la création d’assemblées générales sur le lieu de travail et de comités de grèves organisés, composés et dirigés par vous. Si vos syndicats vous aident dans cette grande tâche, c’est mieux ! Vous méritez le droit d’avoir vos intérêts bien représentés.
Mais c’est un premier grand pas en avant. Pour défaire réellement les forces de l‘exploitation et de l’oppression, vous devez mettre un grand soin à vous organiser par vous-même en un parti politique que vous allez construire, que vous allez composer, et plus important, que vous allez mener et définir. Ce nouveau parti des travailleurs ne doit pas être un parti du compromis, un « parti du possible ». Au contraire, ce doit être un parti de libération, armé des leçons des luttes ouvrières, un parti communiste, qui se bat pour une sixième république, une république ouvrière démocratique.

Comité central du parti des travailleurs d’Amérique


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :