Publié par : shifou | octobre 22, 2010

CGT du Burkina Faso : Soutien à la lutte des travailleurs et du peuple de France

CGTB : Motion de soutien à la lutte des travailleurs et du peuple de France

Considérant la volonté du gouvernement du Président Nicolas SARKOZY de démanteler les acquis du peuple Français au profit de la grande bourgeoisie française qui bénéficie de tous les avantages : bouclier fiscal, parachute doré, flexibilité des emplois, etc. ;

– Considérant que les travailleurs et les peuples ne sont nullement responsables de la crise qui frappe le système capitaliste se traduisant par de graves déficits au niveau des budgets nationaux et ceux des retraites que les pouvoirs veulent résoudre par des mesures antisociales et anti-travailleurs ;

– Considérant l’entêtement des autorités françaises à imposer aux travailleurs français une réforme des retraites consistant essentiellement à amener l’âge de la retraite de 60 à 62 ans ;

– Considérant que tous ces acquis ont été arrachés de haute lutte par la classe ouvrière et le peuple français qui ont inscrit des pages glorieuses dans les conquêtes sociales du droit du travail de l’humanité ;

– Considérant que la lutte exemplaire et dans l’unité d’action engagée par les organisations syndicales contre l’allongement du bénéfice de l’âge de la retraite à 62 ans, toute chose qui non seulement va user davantage le travailleur qui n’aura qu’à aller à la tombe après labeur, mais bouche aussi les possibilités d’embauche de la jeunesse française d’aujourd’hui vouée au chômage ;

– Considérant les records de mobilisation battus dans de nombreux secteurs d’activités et dans de nombreuses localités par les organisations des travailleurs, de jeunes et autres couches de la société française ;

– Considérant la nécessaire solidarité à développer entre les peuples du monde en lutte contre les mêmes exploiteurs ;

– Le 6ème conseil syndical ordinaire de la CGT-B, tenu les 15 et 16 octobre 2010 à Ouagadougou, • condamne le pouvoir de Sarkozy dans son entêtement à faire passer au forceps une loi antipopulaire et antisociale ;

– encourage les responsables et militants des différentes organisations au maintien de l’unité d’action ;

– salue la lutte héroïque et unitaire de la classe ouvrière et le peuple Français et leur assure de son soutien indéfectible,

– appelle les travailleurs et le peuple burkinabé à suivre cette lutte, à la soutenir et à la populariser.

Fait à Ouagadougou, le 16 Octobre 2010. Le Conseil CGTB


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :