Publié par : shifou | octobre 21, 2010

Jets de gaz lacrymogène mardi à Lorient (56)

C’est lui qui a donné l’ordre aux forces de l’ordre de tirer les grenades lacrymogènes, mardi. Le sous-préfet de Lorient, Denis Labbé, s’en explique.

Hier, l’intersyndicale a obtenu ce qu’elle réclama dès la fin des heurts: une entrevue avec le préfet. Elle se tiendra aujourd’hui en fin d’après-midi. Et ces derniers comptent bien lui faire part de leur «profonde indignation devant la violence dont ont fait preuve les forces de police envers une manifestation qui se voulait pacifiste», écrit Jean-Marc Thépaut, de la CFDT. «Pour éviter que ces incidences inadmissibles se reproduisent.Des grenades lacrymogènes ont été tirées sans sommation sur des enfants, des familles, des personnes âgées et il y a eu plusieurs blessés».
«Les honnêtes citoyens ont été instrumentalisés»

En attendant, c’est le sous-préfet de Lorient qui s’est expliqué hier sur l’attitude des forces de l’ordre. Et Denis Labbé assume totalement ses ordres. «Mardi matin, nous attendions une manifestation avec un itinéraire classique. Or, dès le départ, elle a obliqué vers un itinéraire dont le but final ne faisait aucun doute, le port et le dépôt pétrolier. L’État, que je représente, ayant comme souci prioritaire de protéger ce dépôt, j’ai essayé de mettre en place un dispositif au pont de Carnel. Je me dis que les manifestants de base, les honnêtes citoyens, ont été instrumentalisés. J’ai demandé aux forces en place de disperser la manifestation. Il n’y avait pas de souricières dans les rues adjacentes. Quand on a vu monter, devant, des éléments différents, plus décidés voire ?professionnels?, les sommations ont été faites. Il se peut que, dans le brouhaha, elles n’aient pas été entendues très loin et que les premiers rangs ne les aient pas répercutées».

«Ce n’est pas comme faire des courses»

Quant au fait que des tirs de grenades aient eu lieu sur des enfants, des femmes avec des poussettes, des personnes âgées… «J’avais fait vérifier qu’il n’y en avait pas dans les premiers rangs. Mais il est possible que nous n’ayons pas vu assez loin. Mais est-ce la place de bébés en poussettes dans une manifestation? N’y a-t-il pas de l’inconscience à y amener des enfants? Quant aux personnes âgées, aller à une manifestation, ce n’est pas comme faire des courses à la supérette du quartier. Elles devraient d’abord se poser la question si elles sont en état d’y aller. De toute façon, il n’était pas question de laisser tous ces gens continuer autour des cuves et des camions citernes. C’était aussi dangereux».

http://lorient.letelegramme.com/local/morbihan/lorient/ville/jets-de-gaz-lacrymogene-mardi-a-lorient-56-le-sous-prefet-assume-video-21-10-2010-1090222.php


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :