Publié par : dsinterim | octobre 21, 2010

Débrayage à l’ADDSEA

CGT ADDSEA, 21 octobre :

Le jeudi 21 octobre, 75% des salarié(e)s du service insertion de l’ADDSEA ont débrayé pour défendre la retraite à 60 ans et contre la politique anti-sociale du gouvernement et du patronat, rejoints par des salarié(e)s d’autres services comme de la Prévention, du CEA, des Erables, du DLB, du Roseau, du CADA, etc. Avec le soutien de camarades cheminots, lycéens, des municipaux, du trésor, etc… nous nous sommes retrouvés entre 40 et 50 sur le rond point de la Place Flore à Besançon où nous avons diffusé des tracts aux automobilistes et collecté de l’argent en solidarité avec les ouvriers des raffineries en grève. En moins d’une heure, nous avons ainsi pu collecter 218,92 euros.

Texte du tract diffusé :

Pour défendre la retraite à 60 ans,
Contre la politique anti-sociale du gouvernement et du patronat
Salarié(e)s de l’ADDSEA en lutte !

Dans le cadre du mouvement de lutte interprofessionnelle pour la défense de la retraite à 60 ans et contre la politique anti-sociale du gouvernement et du patronat, nous, salarié(e)s de l’ADDSEA, débrayons aujourd’hui 21 octobre. Que nous soyons travailleurs sociaux, cheminots, métallurgistes, enseignants, ouvriers du bâtiment, employé(e)s de commerce, chômeurs, etc. nous sommes tous concernés et c’est tous ensemble qu’il faut lutter !

Pour la victoire de tous les salariés, solidarité avec les ouvriers en grève des raffineries !

Dans la lutte actuelle, les raffineries occupent un rôle particulier. Les ouvriers des douze raffineries françaises ont une place essentielle. Ils forment le fer de lance du mouvement. C’est le secteur qui focalise toutes les attentions, dont tout le monde espère qu’il va tenir. Il y a plusieurs raisons à cela. Ces ouvriers disposent d’un puissant pouvoir de blocage : un responsable estimait que 30 ouvriers en grève à Marseille avaient le pouvoir de bloquer 40% de la production française, donc de rendre possible la paralysie du pays par rupture des stocks d’essence. C’est la meilleure illustration que l’on puisse donner de la puissance des travailleurs face au gouvernement et au patronat.

C’est pourquoi, les appels se multiplient en faveur d’une solidarité organisée avec les grévistes des raffineries. Bien sûr, il ne faut pas se contenter de ça, faire « grève par procuration » ne suffira pas pour faire reculer le gouvernement. Pour tenir, ils ont besoin de sentir qu’ils ne sont pas isolés, que les grèves se généralisent et qu’ils ne sont pas seuls. Ils l’ont affirmé à plusieurs reprises, et les cheminots aussi. Le premier soutien, c’est donc de se mobiliser et de mobiliser ses collègues, et de généraliser la grève et les luttes à tout le monde du travail.

Mais nous savons bien que si les raffineries lâchent, ce sera un sale coup pour le moral, que ça risque d’être dur de continuer. Voilà pourquoi il est important de les soutenir.

Le gouvernement Sarkozy envoie la police débloquer les dépôts. C’est dire à quel point la lutte des ouvriers des raffineries est cruciale pour la victoire et que la solidarité nécessaire.

En lutte et en grève, les salarié(e)s de l’ADDSEA ont donc décidé de collecter aujourd’hui de l’argent pour soutenir les travailleurs en grève dans les raffineries.

Pour soutenir les ouvriers des raffineries en grève :

  • Donges (Loire Atlantique) « CGT RAFFINERIE DE DONGES – action retraite » CGT 4 rue marceau 44600 Saint-Nazaire
  • Flandres (Nord) « SUD Chimie Dunkerque », SUD Chimie C/O Solidaires 5962 , 84 rue de Cambrai 59000 Lille
  • Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) UL CGT Martigues, maison des syndicats, allée Benoît Frachon, 13500 MARTIGUES.
  • Grandpuits (Seine-et-Marne) Raffinerie de Grandpuits, Intersyndicale CGT / CFDT, 77720 Mormant Cedex, A l’ordre de : Intersyndicale C.G.T. / C.F.D.T. Total GPS
  • Gonfreville (Seine-Maritime) Syndicat SUD Raffinerie Total, BP98, 76700 Harfleur. Chèque à l’ordre de Syndicat SUD Chimie Total Normandie.

CFDT, CGT, FO, SUD et des salarié(e)s non-syndiqué(e)s de l’ADDSEA



Responses

  1. […] – 11 h : Débrayage à l’ADDSEA (voir le compte-rendu). […]

  2. […] (25) : Débrayage des salarié(e)s de l’ADDSEA (voir le compte-rendu) et actions interpro (voir les images). A noter que le blocage pendant une heure des voies à la […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :