Publié par : xxx | octobre 18, 2010

Les routiers entrent en action

Europe 1, 18 octobre :

Depuis lundi matin, ils ont entamé des blocages pétroliers et des opérations escargot.

« Notre mobilisation, c’est un coup d’accélérateur supplémentaire ». Maxime Dumont, secrétaire général de la CFDT transport – le syndicat majoritaire du transport routier – a prévenu lundi matin sur Europe 1 : les routiers se joignent au mouvement contre la réforme des retraites. « On veut apporter notre pierre à l’édifice », a-t-il assuré en se joignant à l’action nationale.

Des blocages pétroliers

Pour faire entendre leurs voix, les routiers ont entamé des blocages pétroliers un peu partout en France. Depuis le milieu de la nuit de dimanche à lundi, les deux dépôts pétroliers de Basse-Normandie, à Caen et Ouistreham, sont à nouveau bloqués par des opposants à la réforme des retraites. Le dépôt de Ouistreham est immobilisé essentiellement par des salariés grévistes des entreprises de transports et celui de Caen par une cinquantaine de salariés de plusieurs branches professionnelles.

Depuis 4h lundi matin, les routiers ont bloqué l’accès au dépôt pétrolier de Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours. « Aucun camion n’entre ni ne sort », a précisé Claude Garou, représentant CFDT.

A Tours, Caen, Port-la-Nouvelle, Le Mans et Lorient, plusieurs dépôts pétroliers étaient aussi immobilisés par des routiers à 5h30, a expliqué Maxime Dumont sur Europe 1. Au Mans, les transporteurs ont établi des barrages filtrants depuis 22h dimanche soir sur les accès à la zone industrielle sud.

Les 12 raffineries de France sont également touchées. A Grand-Puits en Seine-et-Marne, les grévistes ont bloqué à nouveau les accès du site dimanche soir pour protester contre la réquisition de salariés par le préfet. Et lundi matin, la raffinerie de Donges, à l’arrêt depuis plusieurs jours, était toujours bloquée lundi matin par les salariés et les routiers.

Quant au terminal pétrolier de Port-la-Nouvelle, dans l’Aude, il était également bloqué lundi matin par des militants de la CFDT et de la CGT qui empêchaient tous les camions de venir se ravitailler dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites, selon la CFDT routiers.

Des barrages filtrants

Autre action des routiers : des opérations escargot. Pendant une heure lundi matin, de 7h à 8h, « une dizaine de véhicules » ont ralenti la circulation sur l’A6, à hauteur de Wissous, dans l’Essonne. D’autres opérations escargot ont été organisées tôt lundi matin à Lyon et Rennes.

Dans la nuit de dimanche à lundi entre 22h et 1h15, un barrage filtrant a été installé par des routiers aux entrées du péage d’Avignon-nord, laissant passer les véhicules légers mais bloquant les poids-lourds afin de tenter de les rallier à la cause, a indiqué la gendarmerie du Vaucluse.

A Lorient, dans le Morbihan, une trentaine de routiers ont aussi bloqué vers 3h30 un rond-point donnant accès à la zone portuaire d’où ils ont été délogés par la police une heure plus tard. Et vers 6h30, les manifestants ont reçu le renfort des dockers et ont alors bloqué à nouveau les accès à la zone portuaire. En revanche, le dépôt pétrolier était sous le contrôle des forces de l’ordre.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :