Publié par : xxx | octobre 17, 2010

« Gaspillez le carburant »

Un petit texte qui circule :

A tous les salariés qui utilisent des véhicules dans le cadre de leur travail

Dans l’actuel mouvement de grève qui se généralise, celle des ouvriers des raffineries a une importance stratégique pour l’ensemble de la classe ouvrière. A la question comment aider la lutte des ouvriers des raffineries, un camarade de la raffinerie Total de Donges a répondu : « Allez chercher de l’essence aux pompes ! »

Pour bien des salarié(e)s, le prix de l’essence fait qu’elle est économisée… mais des dizaines de milliers de salarié(e)s, dans les transports, la livraison, et bien d’autres secteurs, utilisent quotidiennement ou presque des véhicules dans le cadre de leur travail. Et là, c’est le patron qui paie l’essence !

Si vous êtes dans ce cas et que pour une raison ou une autre vous ne pouvez pas vous mettre en grève (la meilleure des solidarité avec les ouvriers des raffineries reste de se joindre au mouvement vers la grève générale jusqu’au retrait de la loi sur les retraites), un mot d’ordre simple « gaspillez le carburant ! ».

Bien des conseils sont disponibles pour économiser le carburant, il faut faire exactement l’inverse. Ainsi parmi les conseils qui sont donnés pour économiser, on peut lire « Allumer les feux fait consommer plus de carburant que de rouler feux éteints. Idem pour la radio, les essuie-glaces et la climatisation. Bien que la plupart de ces accessoires soient des éléments de sécurités imposés par le code de la route, certain, comme la climatisation, ne le sont pas. Dans la chasse au gaspillage, la climatisation est un des autres grands ennemis. Mettre le climatiseur en marche se solde facilement par 20% de consommation de carburant en plus »… vous savez ce qu ‘il vous reste à faire, et il y a une multitude d’autres moyens. Dans certains métiers, il est aussi possible de se perdre et de faire quelques dizaines de kilomètres en plus.

Avec des dizaines de milliers de salarié(e)s qui utilisent les véhicules de leurs boîtes et qui, sans perdre un centime, se mettent à gaspiller le carburant, les stocks seront d’autant plus rapidement à sec et la grève des camarades des raffineries sera plus visible et commencera à toucher directement l’ensemble du fonctionnement de l’économie capitaliste et forcera d’autant plus le gouvernement à retirer sa loi de casse de nos retraites.

Des travailleurs en lutte


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :