Publié par : shifou | octobre 16, 2010

Les Grantil votent une semaine de grève reconductible

CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE (Marne). À l’issue de trois assemblées générales, l’intersyndicale de Grantil (CGT-CFDT-FO) s’est prononcée pour une semaine de grève reconductible. Les salariés  ne stoppent pas la production de papier peint, au regard de la situation de leur entreprise, mais sont prêts à débrayer entre deux manifestations nationales.

UNE première assemblée générale mercredi à 20 h 15. Puis une seconde à 21 heures. Et une troisième, hier à 9 heures du matin.


La pression ne retombe pas dans les boîtes châlonnaises et notamment chez Grantil, où les salariés ne veulent pas entendre, mais alors pas entendre parler du tout de la réforme des retraites, telle qu’elle est présentée et « vendue » par le gouvernement. À l’issue de ces trois assemblées générales, à l’unanimité moins quatre abstentions, les trois syndicats de l’entreprise (CGT-CFDT-FO) viennent de voter une semaine de grève reconductible, alors que de nombreux salariés avaient déjà défilé le 12 octobre dans les rues de Châlons. La mobilisation se structure.

Effet boule de neige

« Concrètement, il ne s’agit pas de bloquer la production de papiers peints ou l’usine, la situation économique de Grantil est telle qu’elle ne nous le permet pas aujourd’hui. Par contre, chacun aura toute liberté de faire grève et de se mobiliser, quand l’opportunité se présentera », explique Franck Leclère, porte-parole de l’intersyndicale, et par ailleurs, conseiller municipal d’opposition.Les Grantil innovent et souhaitent réaliser des opérations coup-de-poing les jours qui viennent, bref, des initiatives, entre deux appels aux manifs nationales.
Blocages de trains, de voies de communications par exemple : tout est possible et imaginable afin de paralyser Châlons quand bon semblera aux salariés.
« Au sein de l’intersyndicale, nous avons décidé de donner toute liberté aux ouvriers de faire grève : une, deux, trois heures à des moments précis afin de s’inscrire dans des actions spécifiques », poursuit Franck Leclère, remonté comme tous ses collègues par cette réforme décidée par un gouvernement qui n’écoute pas la rue et… près de 70 % de Français, selon les derniers sondages.
« Il n’y aura aucune action sauvage, ça n’est pas notre style. Au contraire, nous allons coordonner nos actions afin d’être disponibles au moment voulu. Bien évidemment, nous désirons mutualiser les forces avec les salariés de Marwall, Ecolab, de la Scapest, de Châlons-en-Champagne Habitat et d’ailleurs ».

La CGT claque la porte

Bref, partout à Châlons où les syndicats ne font pas de la figuration.
La mobilisation viendra donc des Grantil puis de tous les autres.
« Il faut un véritable effet boule de neige afin d’entretenir et nourrir le mouvement entre deux appels nationaux. Les cheminots et pétroliers ne doivent pas rester seuls, il ne faut pas attendre trois mois car il sera trop tard : la mobilisation des salariés Châlonnais, c’est aujourd’hui », poursuit Franck Leclère, satisfait par un mouvement qui ne s’essouffle pas, contrairement à ce qu’avaient annoncé les « Sarkoboys », bien imprudents sur ce coup-là.
Toujours hier, les conseillers salariés CGT invités à une journée d’étude organisée par la Dirrecte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) ont décidé de boycotter le raout afin « de dénoncer la nocivité de cette réforme ».
Après avoir pris la parole publiquement, les conseillers salariés, convaincus que de nouvelles forces peuvent se mobiliser lors de la journée d’action nationale du samedi 16 octobre, ont affirmé qu’ils iraient jusqu’au bout du combat, feraient grandir le rapport des forces syndicales, et ont quitté la salle.
Grève d’un côté, appel à la mobilisation dans les boîtes et initiatives cégétistes de l’autre : ce mois d’octobre s’avère hypersocial pour ces salariés Châlonnais qui n’ont pas dit leur dernier mot. Loin de là…
David ZANGA

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/les-grantil-votent-une-semaine-de-greve-reconductible

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :