Publié par : xxx | octobre 16, 2010

Epreuve de force en Provence

La Provence, 16 octobre :

Le gouvernement a répondu en serrant la vis et en bandant les muscles : hier matin, il a envoyé les CRS pour débloquer plusieurs dépôts pétroliers dont celui de Fos. Une action défendue à Marseille par le préfet de Région, Michel Sappin, qui refuse toutefois d’intervenir dans les discussions : « Je ne ressens pas le besoin d’organiser une table ronde. Les négociations existent et elles avancent ».

Hier matin, des manifestants ont établi un barrage filtrant devant l'accès à la plate-forme logistique Clésud, près de Miramas.

Cette stratégie de l’épreuve de force est-elle la bonne ? À en juger par les réactions des syndicats, on peut en douter. En réponse, les routiers ont ainsi annoncé qu’ils allaient organiser « des blocages ». À Marseille, malgré l’appel du maire Jean-Claude Gaudin (UMP), tout indique que le conflit se durcira la semaine prochaine dans les cantines et chez les agents chargés de la collecte des déchets.

« Puisque le gouvernement ne nous comprend pas »

« Puisque ce gouvernement ne nous comprend pas, puisqu’on a beau descendre par millions dans la rue sans qu’il révise son projet de réforme des retraites, il faut bien que l’on fasse monter la pression d’un cran. » Franck Gaulin est clair. Ce militant CGT explique que les Unions locales de l’ouest de l’Étang de Berre ont décidé d’aller au-delà des grèves interprofessionnelles et des manifestations.

Hier matin, dès potron-minet, ils ont établi un « barrage filtrant » devant l’unique accès à Clésud. Des pneus et des palettes flambent sur la route qui sert à quitter la zone. Cette plate-forme logistique accueille des marchandises acheminées en grande quantité. Elles sont ensuite dégroupées et livrées aux différents magasins de la région.

Ils sont ainsi plus d’une centaine de syndicalistes CGT d’entreprises locales, bientôt rejoints par leur camarades du port, de la SNCF, et des militants d’autres syndicats venus à titre individuel, à filtrer les entrées. « Vous pouvez rentrer mais vous n’en ressortirez pas », annonce le piquet de grévistes aux chauffeurs de camions. Certains renoncent et font carrément demi-tour, où vont se garer quelques centaines de mètres plus loin.

Les chauffeurs coincés à l’intérieur de la zone sont partagés. Quelques-uns ne sont pas si fâchés d’être ainsi bloqués : « Ils se battent pour nous aussi », glisse l’un d’eux, qui « ne peut pas faire grève » explique-t-il, parce qu’il travaille dans une petite boîte privée.

« Je suis déjà cassé. Vous me voyez, à 67 ans, toujours à conduire mon 38 tonnes ? J’arriverai près de la cabine en déambulateur et il me faudra un ascenseur pour grimper prendre le volant », confie un autre, « sensibilisé » au mot d’ordre de grève des routiers lancée par la CFDT. D’autres chauffeurs sont plus bougons et souhaitent pouvoir partir le plus vite possible pour rentrer chez eux.

« Je suis parti depuis plus de 24 heures, je ne rêve que de voir ma femme, mes enfants, prendre une douche et un vrai repas ». Deux braves gendarmes viennent discuter avec les groupes antagonistes « pour ne pas que les esprits s’échauffent ».

Le blocage a cessé en début d’après-midi. Les syndicalistes ont décidé de distribuer des tracts devant les supermarchés du secteur et au rond-point de La Fossette. Ils manifestent aujourd’hui et décideront lundi de nouvelles actions.

Plusieurs manifestations contre la réforme des retraites ont eu lieu ce matin à Avignon, Digne et Manosque notamment. A Marseille, le cortège démarre à 14h30 de la place Castellane.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :