Publié par : shifou | octobre 12, 2010

Lorraine et Franche-Comté : « la plus forte des journées »

Alors qu’au plan national, les syndicats revendiquent ce soir 3,5 millions de manifestants dans les rues, le ministère de l’Intérieur évoque 1,23 millions de participants contre 997.000 le 23 septembre. Tableau de la situation et des manifestations en Lorraine et Franche-Comté.

Lorraine

. Manifestation à NANCY : beaucoup plus de monde…

Selon les Renseignements généraux, entre 5 et 10.000 manifestants supplémentaires ont rejoint le cortège Nancéien qui oscillait cet après – midi entre 25 et 40.000 personnes, selon les jauges. La préfecture dénombrait officiellement 10.000 manifestants, dont 2.000 lycéens, quand la FSU estimait le mouvement entre 25 et 30.000 personnes. La CGT pour sa part poussait la barre jusqu’à 48.000 manifestants. Beaucoup de lycéens et d’étudiants se sont agrégés au mouvement, donnant de l’allant à la démonstration sociale.

Ce matin, des lycéens ont tenté ce matin de bloquer l’accès du lycée Poincaré à Nancy. Avec des poubelles et des matériels de chantier récupérés dans les rues, ils ont dressé un barrage devant les grilles de l’établissement et appelé à la manifestation en début d’après midi. La direction de l’établissement a ouvert alors l’accès administratif pour permettre aux élèves qui le souhaitaient de rejoindre els salles de classes. des étudiants ont essayé brièvement de faire barrage là aussi. Mais tout s’est déroulé dans une atmopshère bon enfant.

Plus de 12.000 à METZ. Mobilisation importante dans la capitale lorraine. Plus de douze mille personnes ont fait valoir leur opposition à la réforme des cretraites. Les Métallo du nord lorrain, lezs salariés de Carling, Arcelor, France Transfo, de la SNCF, de l’hôpital ont défilé en rangs serrés depuis le centre Pompidou jusqu’à la préfecture de région en empruntant tour à tour l’avenue Foch et la place de la République.

. A Bar le DUC, 3.200 manifestants ont été dénombrés, soit un peu moins que samedi dernier où la jauge était grimpée à 3.500, mais davantage que lors des deux autres manifestations. 200 lycéens ont participé à un cortège calme. Aujourd’hui, la préfète s’est abstenue de mobiliser les CRS et de leur laisser tirer des grenades lacrymogènes. Lire demain, le reportage de Karine Diversay. A noter, 150 participants à Commercy et plusieurs dizaines à Sainte Menehould.

10h30: Manifestation à VERDUN :  Environ 500 lycéens viennent de rejoindre les manifestatnts sur la Place du 8 mai 1945. Un renfort qui s’était organisé dans les rues de Verdun dès 9 heures du matin. Lire demain le reportage de Pascal Isch

13h: Record de participation battu à Toul depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites. Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues de la ville sous-préfecture, ce matin : 400 dont un tiers de lycéens selon la police, 570 dont 150 lycéens selon l’intersyndicale du Toulois. L’entrée principale du lycée Majorelle a par ailleurs été bloquée par une centaine d’élèves « en grève » toute la matinée.

En Franche – Comté:

. Record de 20 ans battu à BESANCON

Besançon a battu son record de manifestants de ces vingt dernières années. Selon les syndicats, plus de quinze mille personnes ont bouclé la Boucle au départ et à l’arrivée de la Place de la Révolution. Quatre mille lycéens et étudiants emmenaient les cortèges dans lesquels de nombreux salariés du privés ( Alstom, Carrefour, Snop Industrie, etc…) figuraient. Les salariés du public, notamment du CHU de Besançon ou du centre hospitalier de Pontarlier cotoyaient toutes sortes de corporations. La manifestation entraîne des perturbations sur la  RN 57sur la commune de Morre. Déviation uniquement dans le sens Pontarlier Besançon, suivre le RD 104 et prendre la RN 83 à Larnod pour rejoindre Besançon. sur la voie de droite. Délestageprévu jusqu’à 17h15.

A Pontarlier, plus de 1.000 !

« O n est encore là ! » Jamais les pavés de la rue de la gare de Pontarlier n’avaient été foulés par autant de personnes en si peu de temps. Ils étaient 950, presque 1.000, hier après-midi à manifester dans les rues. Chiffres de la police et même vérifiés par nos soins…Du côté des grévistes, la gare SNCF a été totalement paralysée. Le mouvement était bien suivi dans l’éducation nationale, également à Pole emploi (28 % de grévistes), aux Impôts (25 %) et même à l’hôpital (6 %) où les grévistes sont habituellement très peu nombreux. Au sein des trois grosses entreprises de la ville : Armstrong, Schrader et Nestlé, le nombre de grévistes a double par rapport au dernier mouvement.Dans la rue, la journée avait commencé par un défilé de lycéens. Une manifestation spontanée mais attendue qui a vu une grosse centaine d’élèves (essentiellement de Xavier Marmier) investir le centre-ville pontissalien et donner de la voix. L’après-midi, ils étaient beaucoup moins nombreux à arpenter les pavés pontissaliens… Lire demain le reportage de Ianis Mischi dans nos éditions papier.

Manifestation à BELFORT : de 4.500 à 9.000 manifestants à BelfortLa guerre des chiffres a une nouvelle fois eu lieu, ce matin à Belfort, à l’occasion de la manifestation contre la réforme des retraites. Selon la police, le défilé a rassemblé aux alentours de 4.500 personnes. Les syndicats, eux, avancent la fourchette de 8.000 à 10.000. Une certitude : les maniferstants étaient beaucoup plus nombreux aujourd’hui que samedi 2 octobre (3.500 manifestants environ). Ce matin, quelque 1.500 lycéens se sont glissés dans le cortège qui s’est ébranlé vers 10 h de la Maison du peuple avant de se disperser, peu avant midi, à hauteur de la préfecture.

6.000 manifestants à MONTBELIARD. A Montbéliard, le nombre des manifestants est au moins équivalent à la fréquentation de l’avant dernier trendez – vous social. Six mille personnes dont quelques dizaines de lycéens seulement ont arpenté les pavés de la cité de Cuvier.

A VESOUL, 3.000 personnes. 3.000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites dans les rues de Vesoul mardi après-midi. Le mouvement social avait démarré dans la matinée par le blocage de la RN 19, à hauteur de la zone d’activités vésulienne Espace de la Motte, mais aussi de plusieurs ronds-points, entraînant, malgré les déviations mises en place, d’importants ralentissements aux abords de Vesoul, notamment sur les coups de midi.

http://www.estrepublicain.fr/fr/france/info/3955204-Retraites-la-plus-forte-des-journees

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :