Publié par : xxx | octobre 12, 2010

La grève des facteurs s’intensifie à Saint-Nazaire

Saint-Nazaire Infos, 12 octobre :

Après 6 jours de grève à l’appel des syndicats SUD, CGT, FO et CFDT, le mouvement gréviste de La Poste à Saint-Nazaire et Chateaubriand se durcit. Les grévistes réclament un report de la réorganisation du service courrier en mars 2011 au lieu du 16 décembre, dernière date proposée par la direction.

Tiens, toujours rien dans la boîte aux lettres aujourd’hui ! Pas plus que samedi, vendredi, jeudi ou encore mercredi dernier pour la majorité des secteurs de Saint-Nazaire.10 suppressions d’emplois dont 4 tournées de facteurs demeurent visées par le futur plan de réorganisation de la direction qui se borne à éviter un véritable dialogue, selon la CGT.

La menace du plan de réorganisation de La Poste à Saint-Nazaire fait bondir 80 % des facteurs de la ville. Les établissements de Saint-Nazaire et de Chateaubriand réunis au siège de La Poste à Nantes ce lundi 11 octobre, lancent un ultimatum à la direction pour faire entendre, ensemble, leurs revendications. Les grévistes réclament un nouveau report des négociations sur la réorganisation du service courrier en mars 2010 à la place du 16 décembre, date qui remplaçait une première proposition du 16 novembre.

Une forte mobilisation

« Tous les grévistes ont rejeté en masse, sans hésiter, la proposition du report au 16 décembre », souligne Laurent Lubert, représentant syndical de la CGT pour La Poste. Une mobilisation qui se justifie pour plusieurs raisons selon lui. « La Poste, c’est 1 salarié sur 5 qui est remplacé dans la fonction publique alors que le gouvernement préconise un départ sur 2 ». 10 emplois, 4 tournées de facteurs, cela ne représente que la pointe de l’iceberg pour les grévistes qui entrevoient difficilement l’avenir.

Une augmentation à tout prix des gains de productivité et des conditions sanitaires déplorables selon la CGT sont sources d’une réelle colère pour les salariés. « Nous sommes prêts à nous battre », affirme M. Lubert, qui confie que les relations entre la direction et les grévistes en sont « au point de rupture ». Pas de report, pas de distribution du courrier par les employés grévistes, à plus de 80 % mobilisés à Saint-Nazaire. « Aujourd’hui, la direction n’a plus les moyens de faire pression », indique-t-il. « Il y a une forte détermination du personnel et une grande solidarité dans les 2 établissements ». Deux grèves pour deux établissements qui pourraient bien laisser envisager une mobilisation à long terme.

Une détermination payante ?

Les employés grévistes sont-ils payés ? « Bien sûr que non ! À la poste, aucun jour de grève n’est payé », appuie ce représentant de la CGT à La Poste. Pour le moment, « 5 jours de grève, le dimanche est compté, seront prélevés sur notre feuille de paie du 20 octobre prochain, les salaires au niveau des ressources humaines s’arrêtant le 10 du mois », explique-t-il. Un manque pour leur prochain salaire qui n’empêche pas les employés de reconduire la grève sans savoir si leur action aboutira.

En lien avec le mouvement des retraites ?

En marge des manifestations annoncées pour le 12 octobre, le mouvement contre la réorganisation du service courrier de Saint-Nazaire se retrouve dans le mouvement social des retraites. « Il est lié aux conditions de travail avec notamment la reconnaissance de la pénibilité ». Avec la nouvelle loi, « les facteurs seraient amenés à travailler jusqu’à 62 ans voire 67 ans à taux plein. Au regard des conditions de travail ce sera irréalisable pour la plupart des salariés ».

Passera, passera pas

À ceux qui guettent le passage du facteur à la même heure, tous les jours, l’attente risque bien de s’allonger si les grévistes de La Poste n’obtiennent pas gain de cause. « S’il n’y a pas de report, la mobilisation se durcira et la grève sera reconduite à durée illimitée », confirme M. Lubert. Au-delà des deux établissements, le mouvement compte s’élargir au plan national, ce qui ne devrait pas être difficile vu « le mécontentement qui existe dans les services ».

Quelques secteurs étaient couverts depuis jeudi, une dizaine sur la soixantaine de Saint-Nazaire, par des intérimaires, des facteurs non grévistes ou quelques cadres de la poste. Le retard reste néanmoins conséquent sur 6 jours et les motivations des facteurs pourraient bientôt rencontrer la grogne des habitants.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :