Publié par : xxx | octobre 3, 2010

Marseille : De plus en plus de grèves en perspective

Dépêche AP, 2 octobre :

Entre 150.000 (syndicats) et 19.000 (police) personne ont manifesté samedi après-midi dans le centre de Marseille contre la réforme des retraites. Moins dense que lors de la dernière journée d’action, le cortège a fait une place plus importante aux manifestants qui n’avaient pas participé aux dernières mobilisations.

Pour l’occasion, les organisations syndicales avaient inversé le trajet du défilé, le faisant terminer sur le vieux Port pour une prise de parole de l’ensemble des syndicats présents.

La manifestation avait fait une large place aux catégories professionnelles dans l’action, à l’image des dockers et agents du port autonome de Marseille-Fos qui ont lancé un mouvement jusqu’à dimanche soir et qui pourrait être reconduit. L’action entamée lundi dernier a entraîné l’arrêt des deux terminaux pétroliers de Marseille Fos. Déjà des soucis de ravitaillement en essence ont été signalés en Corse.

Toute la semaine, des mouvements de grève reconductibles ont émaillé la vie sociale marseillaise. Les salariés de la Régie des Transports Marseillais ont effectué un mouvement de grève reconductible de 48h. Depuis le 26 septembre dernier, les agents territoriaux de Marseille et de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole multiplient les mouvements de grève à l’appel de cinq organisations syndicales, notamment dans les cantines scolaires et les crèches. C’est aussi le cas dans plusieurs communes autour de l’Etang de Berre.

Lors de son intervention à l’issue de la manifestation, Mireille Chessa (CGT) a annoncé que des assemblées générales s’étaient tenues dans les six raffineries du département et que des préavis de grève avaient été déposés dans chacune d’entre elles.

Dans le secteur public, des votes à bulletin secret se sont déroulés à la SNCF, aux Impôts, à EDF Marseille, à l’aéroport de Marseille Marignane ou encore à la Poste.

L’ensemble des intervenants ont appelé à faire du 12 octobre un rendez-vous « plus fort encore », selon les termes de Jean-François Longo (FSU). « Le gouvernement a perdu la bataille de l’opinion », a-t-il affirmé. « Ici nous avons su bâtir une unité qui sait assumer ses nuances. C’est un point d’appui pour les prochaines échéances « . AP


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :