Publié par : xxx | septembre 26, 2010

Les révoltés de l’amiante dans le groupe Arkema

Article de « L’Humanité », 25 septembre 2010 :

Les salariés d’Arkema ont une raison supplémentaire de se mobiliser: le taux d’invalidité dû à une exposition à l’amiante serait inférieur à 10 %. À Fos, ils ont reconduit la grève. Marseille 
(Bouches-du-Rhône), envoyé spécial.

Les trois militants aux cheveux grisonnants qui portent en piétinant, sur l’avenue de la République noire de monde, la rouge banderole du syndicat CGT d’Arkema ont un point commun sensible : dans leur usine de Fos-sur-Mer, ils sont exposés à l’amiante. Tout comme celui de Saint-Avold, en Moselle, et Jarrie, en Isère, ce site des bords de l’étang de Berre, l’un des vingt-quatre du groupe chimique français, a été « classé amiante ». Et comme le souligne Jean-Marie Michelucci, coordinateur CGT d’Arkema, « un accord sur la pénibilité du travail a été arraché en juin dernier permettant aux salariés exposés à l’amiante de partir en retraite à 58 ans ». Il aura fallu pour cela, après une grève en janvier et février, menacer d’arrêter toute production un jour par mois. « Comme quoi, les patrons, quand on leur explique avec de bons arguments, ils comprennent ! » s’exclame ironiquement le syndicaliste.

Cet accord d’entreprise est dans l’esprit de la loi actuelle qui permet aux travailleurs exposés à l’amiante de prendre leur retraite à 60 ans, « moins les années amiante ». C’est ainsi que l’un de nos porteurs de banderole espérait pouvoir « laisser la place à un jeune tout prochainement » à l’âge de 54 ans, après « trente ans de boîte », dont vingt-cinq en travail posté. « À partir de maintenant, pour moi, chaque année compte double car la maladie se déclare souvent trente ans après qu’on a respiré le poison », dit il.

Mais la loi Woerth pourrait tout remettre en cause. D’une part, parce qu’un report de l’âge légal à 62 ans rendrait de fait caduc l’accord obtenu. D’autre part, parce que le volet pénibilité de la contre-réforme des retraites substitue à la reconnaissance d’une maladie professionnelle dans une branche d’activité la notion d’invalidité individuelle, dont le taux, s’il est inférieur à 10 %, ne permet pas un départ anticipé. Une vraie catastrophe pour les salariés des sites « classés amiante » puisque, selon la CGT, pour eux le taux d’invalidité reconnu se situerait « entre 5 % et 8 % ».

Derrière la banderole CGT, il y avait donc beaucoup de monde ce 23 septembre, et des nouvelles têtes. Ainsi que le remarquait Jean-Marie Michelucci « dans les bus pleins à craquer qui nous ont amenés de Fos, on a vu monter cette fois des employés du restaurant d’entreprise en grève à 100 % et des personnels de gardiennage ». Ce qui montre bien, pour le syndicaliste, que «c’est bien l’ensemble de la loi qui est combattue, notamment la fin de la retraite à 60 ans et pas seulement les questions de pénibilité. Ne débattre que de cet aspect serait un piège».

Réunis hier en deux assemblées générales (le matin pour les journaliers, l’après midi pour les postés), ces salariés du site de Fos ont décidé de continuer la grève. Plus motivés que jamais.


Responses

  1. M. Jean-Marie Michelucci, coordinateur des adhérents de la CGT d’Arkema, « ont signé un accord sur la pénibilité du travail a été arraché en juin dernier permettant aux salariés exposés à l’amiante de partir en retraite à 58 ans ». Mais pas pour tous les postés, il s’agit de 7% des 2300 postés d’ARKEMA FRANCE, une honte à l’image d’un accord pour les seuls CGTistes les 7% et non pas pour les 2300 postés, dont aucune autre OS n’à signé l’accord. Il aura fallu pour cela, une grève en le 14 décembre 2009 et une autre grève le 20 janvier 2010, avec une suite d’une menace d’arrêter toute production un jour par mois. « Comme quoi, la CGT d’arkema, at les patrons d’ARKEMA ont fait un arrangement entre amis mais surtout en coulisse»…

    Avec cet accord rien de nouveau pour l’ensemble des 2300 postés d’ARKEMA FRANCE…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :