Publié par : shifou | septembre 23, 2010

Retraites. En recul, la mobilisation reste forte dans l’Ouest

BRETAGNE

Rennes.

Dans la capitale bretonne, environ 25 000 manifestants s’étaient rassemblés. C’est moins que la dernière fois (35 000). FO faisant cavalier seul, le cortège rennais est scindé en deux, dans la même avenue. D’un côté, le gros du cortège avec les partisans d’une modification de la réforme, de l’autre les partisans (FO, la CNT et Solidaires…) partisan de l’abandon de la réforme. Chacun occupe une voie du boulevard en prenant bien soin de ne pas se mélanger.

Vannes.

Ils étaient 10 000 à Vannes, soit plus que le 8 septembre dernier.

Saint-Brieuc.

Entre 5000 et 6000 personnes ont manifesté à Saint-Brieuc, c’est moins que début septembre.

Lannion.

La manifestation a rassemblé environ 5 000 manifestants. Léger essouflement dans le Trégor, malgré les lycéens qui ont mis du cœur à l’ouvrage lors de cette manif.

Morlaix.

Ils étaient entre 6 et 7000 à Morlaix, où la mobilisation reste très forte.

Guingamp.

3600 manifestants à Guingamp, plus du tiers de la ville. La mobilisation reste forte.

Ouessant.

Une manifestation a rassemblé aujourd’hui 200 personnes sur l’île. Partis de la place de la mairie, des élus, des commerçants et des retraités ont défilé jusqu’au bourg.

Brest.

La préfecture du Finistère a décompté 8 000 personnes. La CFDT évoque 18 000 personnes. Pour sa part, Ouest-France a compté 9 000 manifestants dans le cortège brestois contre 11 000 le 7 septembre.

PAYS DE LOIRE

Nantes.

Unanimement, les syndicats annoncent 80 000 manifestants à Nantes cet après-midi contre la réforme des retraites. De leur côté, les services de la préfecture ont compté moins de 30 000. Il semble effectivement que la mobilisation ait été légèrement inférieure à celle du 7 septembre, qui affichait 50 000 manifestants. Les syndicats annoncent 20 000 manifestants à saint-Nazaire, 3 500 à Ancenis et 2 000 à Châteaubriant.

Saint-Nazaire.

Après un cortège fort de près de 17 000 personnes qui a sillonné les rues de la ville dans le calme, des incidents ont émaillé la fin de la manifestation à Saint-Nazaire.

La tension est montée devant les grilles de la sous-préfecture. Après des jets de bouteilles, fusées éclairante et autre pierres à l’intérieur du de l’enceinte du bâtiment, les derniers manifestants ont refusé de se disperser malgré les injonctions des forces de l’ordre.

La tension est montée devant les grilles de la sous-préfecture. Après des jets de bouteilles, fusées éclairante et autre pierres à l’intérieur du de l’enceinte du bâtiment, les derniers manifestants ont refusé de se disperser malgré les injonctions des forces de l’ordre.

La situation est redevenue calme vers 18 h 30.

Cholet.

3 200 personnes selon la police, 5 500 selon les syndicats. L’écart est impressionnant. Mais la mobilisation contre la réforme des retraites, ce jeudi matin à Cholet, semble, à vue d’œil, avoir rassemblé presque autant de monde que le 7 septembre dernier.

Le Mans.

Selon le comptage de nos collègues de la rédaction du Mans, ils étaient 14000 manifestants ce matin. Un cgiffre plus près de celui de la police que des syndicats qui avancent le chiffre de 35000. Rien que ça.

Laval.

Adolescents, mères de famille, employés du privé ou du public… Ils étaient environ 5 000 à défiler ce jeudi matin dans les rues de Laval.

Fontenay

Entre 1 500 et 2000 personnes ont défilé dans les rues de la ville. Les manifestants étaient plus nombreux que le 7 septembre dernier.

La Roche.

Alors que le rendez-vous était fixé à 14 h, sur la place Napoléon à La Roche-sur-Yon, le cortège a eu beaucoup de mal à s’élancer. La faute à… l’affluence. Selon la police, ils étaient 11000. Selon les syndicats, 18000. Soit une affluence à peu près identique à celle du 7 septembre (15000 personnes). L’appel à la mobilisation pour dire non à la réforme des retraites a une nouvelle fois été entendu.

Angers.

12 000 manifestants selon les forces de l’ordre, environ 20 000 selon les syndicats. Pour la première fois, un millier de lycéens se sont joints au cortège.

NORMANDIE

Saint-Lô.

Ça chauffe dans la Manche. Des manifestants ont pénétré à l’intérieur du conseil général, avant que la police n’intervienne et ne fasse barrage aux autres manifestants qui tentent de pénétrer dans le bâtiment. Pour l’instant, cette mesure est mise en place jusqu’à 13 h.Par ailleurs, la manifestation a rassemblé 3000 personnes.

Caen.

30 000 personnes (21 000 selon la police, 40 000 selon la CGT) ont défilé en fin de matinée dans les rues de Caen.

Fontenay

Entre 1 500 et 2000 personnes ont défilé dans les rues de la ville. Les manifestants étaient plus nombreux que le 7 septembre dernier.

La Roche.

Alors que le rendez-vous était fixé à 14 h, sur la place Napoléon à La Roche-sur-Yon, le cortège a eu beaucoup de mal à s’élancer. La faute à… l’affluence. Selon la police, ils étaient 11000. Selon les syndicats, 18000. Soit une affluence à peu près identique à celle du 7 septembre (15000 personnes). L’appel à la mobilisation pour dire non à la réforme des retraites a une nouvelle fois été entendu.

Angers.

12 000 manifestants selon les forces de l’ordre, environ 20 000 selon les syndicats. Pour la première fois, un millier de lycéens se sont joints au cortège.

NORMANDIE

Saint-Lô.

Ça chauffe dans la Manche. Des manifestants ont pénétré à l’intérieur du conseil général, avant que la police n’intervienne et ne fasse barrage aux autres manifestants qui tentent de pénétrer dans le bâtiment. Pour l’instant, cette mesure est mise en place jusqu’à 13 h.Par ailleurs, la manifestation a rassemblé 3000 personnes.

Caen.

30 000 personnes (21 000 selon la police, 40 000 selon la CGT) ont défilé en fin de matinée dans les rues de Caen.

Fontenay

Entre 1 500 et 2000 personnes ont défilé dans les rues de la ville. Les manifestants étaient plus nombreux que le 7 septembre dernier.

La Roche.

Alors que le rendez-vous était fixé à 14 h, sur la place Napoléon à La Roche-sur-Yon, le cortège a eu beaucoup de mal à s’élancer. La faute à… l’affluence. Selon la police, ils étaient 11000. Selon les syndicats, 18000. Soit une affluence à peu près identique à celle du 7 septembre (15000 personnes). L’appel à la mobilisation pour dire non à la réforme des retraites a une nouvelle fois été entendu.

Angers.

12 000 manifestants selon les forces de l’ordre, environ 20 000 selon les syndicats. Pour la première fois, un millier de lycéens se sont joints au cortège.

NORMANDIE

Saint-Lô.

Ça chauffe dans la Manche. Des manifestants ont pénétré à l’intérieur du conseil général, avant que la police n’intervienne et ne fasse barrage aux autres manifestants qui tentent de pénétrer dans le bâtiment. Pour l’instant, cette mesure est mise en place jusqu’à 13 h.Par ailleurs, la manifestation a rassemblé 3000 personnes.

Caen.

30 000 personnes (21 000 selon la police, 40 000 selon la CGT) ont défilé en fin de matinée dans les rues de Caen.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :