Publié par : xxx | septembre 17, 2010

Nimes : « On affirme notre volonté d’être en grève reconductible dans le cadre d’un mouvement interprofessionnel après le 23. »

Midi Libre, 16 septembre :

200 personnes se sont rassemblées hier (NdR : 15 septembre) devant la mairie

Dans le cadre d’une journée nationale d’action, hier, à Nîmes, à l’appel des unions locales CGT, Sud, FSU, mais aussi FO et CNT, près de 200 personnes se sont rassemblées devant l’hôtel de ville contre le projet de réforme des retraites. Parmi les manifestants, des cheminots et des enseignants en nombre, des agents EDF et des salariés d’entreprises du privé, des élus communistes aussi.

Le choix d’une action devant l’hôtel de ville a été pris parce que le maire siège également au Sénat. « C’est pour rappeler M. Fournier à ses lourdes responsabilités de parlementaire, indiquait Fabienne Lauron, secrétaire générale de l’union locale de la CGT. On lui a demandé audience mais, comme d’habitude, il ne nous a pas répondu. Cette réforme aurait des conséquences graves sur la société. On le voit dans le bassin nîmois avec des femmes qui ne touchent que 800 € par mois et devraient se contenter d’une retraite de 400 €. Cette réforme met d’ailleurs les femmes en difficulté, avec des carrières incomplètes. Ce rassemblement est plus qu’un relais dans l’optique de la mobilisation du 23 septembre. On travaille à l’unité syndicale, on multiplie les actions dans les entreprises du public comme du privé, on fait monter la pression. Le 23 septembre sera plus fort que le 7. »

A La FSU, on veut désormais également jouer un ton au-dessus. « On affirme notre volonté d’être en grève reconductible dans le cadre d’un mouvement interprofessionnel après le 23. » La FSU Gard lance l’idée d’une autre manif dès le 25 septembre.

La grève interprofessionnelle fait aussi son chemin à Sud : « C’est la seule solution pour arriver à faire reculer le gouvernement », estime Christiane Berton. A la CNT, Jérémie Berthuin joue un cran au-dessus encore : « Seule une grève générale, un blocage du pays, permettrait d’obtenir un retrait sans condition du projet. »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :