Publié par : xxx | septembre 17, 2010

Mayotte : Appel à la grève le 23 septembre

Malango Actualités, 17 septembre :

Le SNUipp communique sur sa rencontre avec un représentant du ministère de l’Education nationale et appelle, en intersyndicale, à la grève le 23 septembre contre la réforme des retraites, avec des revendications propres à Mayotte.

Après de multiples rencontres avec les vices recteurs successifs, Jean-Claude Cirioni, puis Jean-Marie Perrin, de nombreuses manifestations en mai et juin 2010 portant essentiellement sur l’indexation des salaires des enseignants du premier degré, les représentants du SNUipp (Syndicat national unitaire des instituteurs professeurs des écoles et Pegc ) Sébastien Sihr, Secrétaire Général, Philippe Dupont, Secrétaire National et Rivomalala Rakotondravelo, dit « Rivo », Secrétaire Départemental, ont été reçu par Serge Fuster, Conseiller Technique du Ministre chargé des affaires financières, budgétaires et de l’outre-mer.

Le sujet de la titularisation des instituteurs contractuels a été abordé, avec une possible mise en œuvre dès 2011, et ce pour tous les contractuels recrutés après juillet 2003. Titularisation qui avait déjà été annoncée comme acquise en janvier 2009.

La délégation a obtenu que « le nombre d’instituteurs de la fonction publique de l’État recrutés à Mayotte dans le corps des Professeurs des Ecoles, qui a fait l’objet de plusieurs journées de grève soit revu à la hausse en passant de 108 à 170 intégrations à la rentrée 2011 ».

Les enseignants spécialisés qui s’occupent notamment des enfants handicapés et qui n’ont pas de diplômes reconnus tels que les CAFIPEMF (Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Instituteur ou de Professeur des Ecoles Maître Formateur) ou CAPASH, se verront proposer une formation spécifique ou une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

« Pour ce qui concerne l’indexation des salaires, le ministère de l’éducation nationale nous renvoie une nouvelle fois au ministère de l’outre mer et au ministère de la fonction publique parce que cette revendication ne peut être traité par l’Éducation Nationale seule » ce que regrette Rivo, qui rajoute que « si le ministère de l’Éducation Nationale reconnaît que les enseignants du premier degré à Mayotte travaillent dans des conditions très difficiles, et donc qu’il ne peut pas demander aux instituteurs et aux professeurs des écoles de faire des miracles, l’État refuse de prendre en charge les compétences en matière scolaire dévolues aux collectivités locales ».

En conclusion, le SNUipp demande aux enseignants du premier degré de Mayotte de suivre massivement l’appel à la grève du 23 septembre pour la défense des retraites, de l’emploi et du pouvoir d’achat.

L’intersyndicale CGT Ma, Sud Education, SEUns, SNEPu, Snetaa, CGT Educ’Action, FO, SNUipp, Snes Fsu qui suit le mot d’ordre de grève nationale contre la réforme des retraites, rajoute des revendications locales : « l’indexation des salaires pour tous, comme cela se passe dans tous les autres territoires ultramarins et la validation par les caisses nationales de retraites des années passées à Mayotte ».

Mobilisation demandée également par les organisations syndicales nationales de la fonction publique CFDT, CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA, avant le débat du projet de loi au Sénat.

Rendez-vous est donné le jeudi 23 septembre à 8h30 sur l’Esplanade de l’Office du Tourisme.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :