Publié par : xxx | septembre 16, 2010

Dominique Bussereau craint la colère ouvrière

Dépêche AFP, 16 septembre 2010 : La cérémonie d’inauguration de l’autoroute de la mer sur le port de Nantes/Saint Nazaire jeudi, à laquelle le secrétaire d’Etat Dominique Bussereau a renoncé à participer « compte tenu des risques de troubles à l’ordre public », a été annulée, a-t-on appris officiellement.

La cérémonie a été purement et simplement annulée compte tenu de l’impossibilité d’accéder au site, selon la préfecture de Loire-Atlantique.

Les services du secrétaire d’Etat aux Transports avaient annoncé plus tôt que M. Bussereau annulait sa participation à cette inauguration de la liaison maritime entre Nantes-Saint-Nazaire et Gijon (nord de l’Espagne).

Environ 300 dockers CGT des ports de Nantes/Saint-Nazaire, La Rochelle, Brest et Rouen ont bloqué dès le début de la matinée le principal rond-point permettant l’accès au site, allumant des feux de pneus sur les voies de circulation assortis de nombreux tirs de pétards, a constaté l’AFP.

« Nous ne sommes pas contre les autoroutes de la mer mais nous protestons contre le non-aboutissement de nos revendications notamment en matière de pénibilité », a indiqué Yves Tual, responsable CGT à la fédération des dockers du port.

La liaison maritime fera l’objet d’une inauguration en Espagne en présence du ministre espagnol des transports José Blanco Lopez. « La cérémonie officielle au port de Gijon prévue cet après-midi est maintenue », selon un communiqué du secrétariat d’Etat.

La fédération nationale des ports et docks CGT avait déposé un préavis de grève de mercredi soir à vendredi matin pour protester contre la venue de M. Bussereau sur le port de Nantes/Saint-Nazaire, dans laquelle elle voit « un affront supplémentaire suite aux différents discours ou négociations, pour lesquels des engagements étaient pris ».

« La réforme des ports devait créer des milliers d’emplois (…) Au contraire nous perdons des emplois par dizaines », déclarait la CGT dans un communiqué mercredi. « Concernant la pénibilité, M. Bussereau s’était engagé à apporter des solutions aux travailleurs portuaires ». Le secrétaire d’Etat, « en ne respectant pas ses engagements, a floué nos syndicats et mis en colère nos syndiqués », ajoutait le texte syndical.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :