Publié par : shifou | septembre 15, 2010

Retraites : SUD-Rail dans le wagon d’une mobilisation générale

 Avec Éric Santellini, secrétaire fédéral (au centre), les délégués SUD-Rail du Valenciennois en lutte «pour franchir une étape».

Ils ne veulent voir qu’une seule revendication dépasser. Un seul et unique mot sur toutes les lèvres, jusqu’à ce que luttes syndicales crient victoire. « Retrait. » Comme en 1995, avec le « plan Juppé » sur les retraites (déjà). Comme avec le CPE, en 2006. Or le texte à la poubelle, point de discussions.

Plus que jamais brandi aussi, le « Tous ensemble ». Du coup, c’est sous le nom de « Collectif des luttes du Valenciennois » (ou, selon l’humeur de ses rédacteurs, « Collectif citoyen du Hainaut ») que le combat se fera entendre d’ici à la nouvelle journée de mobilisation, prévue le 23 septembre. Celle du 7 septembre, encore prégnante dans les esprits de l’Athènes du Nord avec une foule revendiquée de 5 000 participants, pousse en effet ceux qui se sont ralliés sous sa bannière à battre le fer tant qu’il est encore brûlant. Aussi, l’automobiliste ne sera-t-il pas surpris, dès potron-minet (7 h 30), s’il se cogne à une distribution de tracts, place du Canada, pour un appel « à la mobilisation générale ». Précision d’importance : une première diffusion, sur cette entrée de ville stratégique dans la circulation valenciennoise… « pour commencer ».

« Vitesse supérieure »

Au sein du collectif : associations, syndicats et partis politiques. Des acronymes rencontrés de multiples fois au détour de tous les combats sociaux dans le Valenciennois (et d’ailleurs). Attac, la FSU, la bouillante USTM-CGT Hainaut-Avesnois-Cambrésis, le NPA, le PCF, le Parti de Gauche, les Verts… Et SUD-Rail Solidaires, pour qui il devient « urgent de passer à la vitesse supérieure, franchir un cap pour changer le rapport de force ».

Dans leur local de la gare de Valenciennes Willy Dans et Marc Lambert, deux délégués SUD, fourbissent leurs arguments à la veille de ce premier rassemblement. Sitôt terminé « le blocage du rond-point pour expliquer nos revendications », vers 9 h 30, ils prendront le TGV, tout comme Éric Santellini, leur secrétaire fédéral. Direction Paris et le parvis du Palais-Bourbon, où ils savent qu’ils seront « attendus par force de CRS », pour donner de la voix avant le vote des députés sur le projet de loi d’Éric Woerth. Convaincus qu’une fois le texte passé à l’Assemblée, leurs petits camarades de la CGT – la confédération, pas l’UL-CGT de Valenciennes, qui, comme beaucoup d’autres militants de la base, est déjà convaincue du bien-fondé d’un appel à « une grève générale » – « ne pourront plus encore demander des aménagements. » À l’image des cheminots qui ont déposé un arrêt de travail reconductible à partir du 23 septembre, il s’agit bien pour le syndicat « d’amplifier la mobilisation et lancer toutes nos forces dans la bataille pour construire un puissant mouvement social ». Les amples rassemblements de 95 et contre le contrat première embauche en étendards de ce qu’il faut faire pour que plie le bambou : « C’est la seule chose qui fera reculer le gouvernement ! » De prévenir aussi les salariés : « il n’y aura pas de lendemain au 23 septembre, si le 23 septembre n’est pas réussi. » L’air de dire, le 23, c’est aujourd’hui qu’il commence. Pour, un, on l’a vu, le retrait.

Et deux, « un nouveau projet avec davantage d’équité dans le système de répartition ». Finalité ? « Que la retraite soit un troisième temps dans la vie. »

PAR LAURENT BREYE

valenciennes@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :